Association Scoliose France

vivre avec une scoliose - s'informer sans deformer
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 présentation oblige de peille1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
peille1



Nombre de messages : 1
Age : 49
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: présentation oblige de peille1   Jeu 6 Sep - 1:08

bonjour à tous

ma fille de quinze ans doit subir l intervention en fin octobre 2007, pour une scoliose dorso lombaire déjà à 50 degrés elle va être prise en charge par l hopital LENVAL de Nice par un chirugien spécialisé et chef du service je souhaiterais avoir des infos svp merci de votre soutien
babi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nath22



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 07/08/2008

MessageSujet: Re: présentation oblige de peille1   Mer 29 Oct - 13:09

Bonsoir,

Je viens de lire votre message par lequel vous demandiez , en 2007, des informations ou témoignages sur l'opération de la scoliose.

Je suis moi même maman d'une ado de 15 ans qui porte pour l'instant un corset mais vu son âge et les angulations de sa scoliose, je me prépare à l'idée d'une intervention.

D'après votre message, l'opération pour votre fille était programmée pour octobre 2007. Cela fait donc un an. Pouvez vous m'en parlez ?

Comment va votre fille ? comment avez vous vécu cette étape, et votre fille ?

Quels étaient les angulations de sa scoliose, quelle technique a été utilisée?

Comment se sont passées les semaines et les mois post opératoires ?

Merci pour le temps que vous pourrez m'accorderez.

Bien cordialement.

Nathalie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Chouette



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 05/12/2008

MessageSujet: L'Opération... Ce n'est pas une fatalité!!!   Ven 5 Déc - 3:36

Bonjour!!

Je suis une jeune femme de bientôt 25 ans. J'ai été opérée d'une scoliose voici plus de 8 ans. Après avoir porté un corset 23h/24 pendant 14 mois, à l'âge de presque 15 ans - c'était à Noël que j'ai eu mon premier corset... Crying or Very sad - et l'avoir supporté jusqu'à mes 16 ans et 1 mois, j'ai décidé sciemment de me faire opérer...

En effet, ma scoliose avait atteint 40° d'angulation à l'âge de 14 ans et le corset l'a contenue. Mais à l'issue des 14 mois, et après avoir constaté que j'avais achevé ma croissance (en regardant les cartilages des anches que l'on peut classer en 4 ou 5 catégories que l'on nomme ricère - je ne suis pas sûre de l'orthographe;), j'ai fait part de mon raz le bol à mon professeur qui exerce à Caen au CHU, bientôt à la retraite.

Après m'avoir une nouvelle fois expliqué les tenants et aboutissants de l'opération, les risques associés, etc, j'ai pleuré, mais j'allais enlever mon corset si haït, qui m'a gâché la période la plus ingrate de l'adolescence... L'époque des premières sorties, les flirts avec les garçons... Ca casse le mythe quand on a un ventre certes plat, mais dur!! Ô combien dur!! Avec la poitrine qui ressort...

Donc après avoir pris la décision toute seule d'effectuer l'opération, le professeur m'autorisa à retirer le corset jusqu'à l'opération. 6 mois de liberté, et de récupération des muscles qui s'atrophient avec le temps.

Il était prévu d'effectuer une arthrodèse postérieure. En effet, les radios montraient que deux vertèbres étaient soudées à un endroit, entre les omoplates de cette manière : <. La nature étant bien faite, la colonne vertébrale compensa ce déséquilibre.

Bref. L'opération était prévue pour Septembre, et, ironie du sort, le jour de la rentrée scolaire en Première L!! Pendant ce laps de temps, j'ai suivi pas mal de teste, comme des écho-doppler, les gaz du sang, des tests sur la respiration, qui en dépit de ma scoliose étaient très bons, j'avais 14% de capacité respiratoire en plus!!! Mais c'était dû au fait que je chantais en chorale... Alors ça développe fatalement la capacité respiratoire...!! Wink En plus de celà, j'ai du passer toute une série de radios, comme des radios en Bending. C'est bizarre mais c'est important pouir voir si les vertèbres sont effectivement soudées à un endroit ou non.

Etait prévu également une auto transfusion. Le mois d'août fut consacré au don du sang pour moi même. Un traitement à base de fer me fut donné pour encourager la production de globules rouges. L'opération provoque des saignements importants. 4 poches de sang me furent prises, soit 1L6.

Mon entrée à l'hôpital était prévue pour le 28 août. En 6 mois j'avais pris 5°!! JE me retrouvais donc avec 45° d'angulation!! Avec donc la gibosité associée, dans le genre "Touchez ma bosse monseigneur!!"

Donc en entrant à l'hôpital, je vis d'autres jeunes gens dans le même cas que moi. Mais l'équipe d'infirmières était adorable!!! Ils avaient prévu de me mettre en traction, c'est à dire en "écartellement" pendant une semaine. 4 kg à chaque jambe et 2 à la tête. Interdiction de se lever, donc dépendance totale des infirmières et surtout la douleur quant à la traction sur les muscles et les tendons!!! Irascibilité avec l'entourage, pleurs même à 16 ans... Pas évident...

Quoiqu'il en soit, après une semaine de traction, j'obtins une angulation de 25°!!! Les radios le montre. En même temps, les tests continuèrent, radiographies des dents, empreintes des dents, ils pensent que les dents et le rachis sont liés. Mais pas de bol pour eux, j'avais déjà porté un appareil, et on m'avait retiré 4 prémolaires!! hihi!!! Échographie du coeur, et le truc chiant, ce sont les tests avec le courant qu'ils passent dans le corps, c'est quelque chose de pas agréable, mais c'est ça qui permet de voir que la moelle épinière n'est pas touchée lors de l'opération. Ils mettent des électrodes au niveau de la tête et des pieds... Et ils mettent du courant jusqu'à ce qu'ils voient les doigts de pied bouger... C'est pas très agréable du tout... Mais bon...

Après toute la batterie de tests, ils enlèvent la traction. Et là j'ai enfin pu me balader... Profiter des derniers instants pour marcher, pour regarder le soleil, etc. Les effets d'une telle opération peuvent être :
- la mort suite à l'anesthésie,
- la paraplégie suite à l'implant des crochets dans les vertèbres,
- Très très rarement, l'aveuglement suite à une longue période resté appuyé sur le front, les canaux se bouchant dans les nerfs optiques.

Le jour J... Opération. Ils donnent des calmants, on passe sous la douche et puis après on va dans le brancard et on descend. Voici l'anesthésiste qui attend pour nous endormir. On cherche les veines sur les mains, la peur les fait fuir... Et hop, c'est l'injection, du froid!! Et c'est parti... dans les bras de Morphée.

...

Le réveil, réflexe : je bouge mes Jambes!! L'opération s'est bien passée, j'arrive à voir!! Et je retourne dans une pseudo conscience, shootée par la morphine. Mes parents arrivent, et heureusement qu'ils ne m'ont pas vue intubée, parce que c'est eux qui sont les plus choqués, ce n'est pas moi!! Moi je suis dans mon trip je suis contente et j'en ai rien à foutre, je peux bouger mes jambes et je vois!! C'est tout ce qui m'importe!! Mon père, d'une nature très forte se trouva mal... Ce qui m'a fait sourire.... Et ce qui me fait toujours sourire, d'ailleurs!!

La première nuit, prise de la tension toutes les heures... Je suis en soins intensifs!! Et c'est le commencement de la convalescence. En parallèle, réduction de la morphine et donc augmentation de la douleur. Sur le "lit", c'est une planche spéciale pour mettre le patient sur le ventre sans le bouger ou sans lui demander de bouger, on commence à se sentir mal, les drains font mal, c'est pas confortable...

Au bout de quelques jours, on change de lit pour en avoir un vrai. Et en parallèle, on me donne du Stilnox pour dormir... Joli cocktail!! Surtout avec la morphine... Et voilà que j'entends des voix et de la musique, petit répit après la longue journée de douleur!! Et voilà que je me mets à me retourner, chose que je pensais impossible, la raideur de mon dos m'empêchant à priori de bouger...

Et après c'est l'heure du sevrage de la morphine, par la prise de codéine par voie orale!! génial :s... Surtout quand on vous dit, "ok d'ici à 15 mn!" et qu'au bout de 30 mn le comprimé libérateur n'est toujours pas là... Quoiqu'il en soit, heureusement que j'avais 16 ans, j'étais la doyenne de la pédiatrie orthopédique!! Alors les infirmières, elles ne me faisaient pas peur!! Et voilà que je leur crachais dessus quand elles me brossaient les dents!! hihi!!

Et après c'est le moment de revenir en soins normaux... Changement d'infirmières, elles sont plus sympas en soins normaux... et c'est le début de la rééducation. Reverticalisation avec le kiné. 13 jours allongée... Il faut réhabituer le cerveau à ne pas avoir autant de sang qu'allongée.

Puis au bout de 2 jours de reverticalisation, c'est le moment de se lever!!! Merci à Georges, mon kiné, franchement, il m'a fait faire mes premiers pas avec mon nouveau dos!! Moment fort en émotion, et surtout c'est libérateur, là on fait un pas psychologique, c'est déjà derrière nous!!

Alors il m'a donné une technique pour me lever : faire balancier avec les jambes sur le côté du lit tout en poussant avec le bras opposé sur le matelas... Je l'ai fait une seule fois avec mon kiné et en fait après j'ai du repasser une radio, et au lieu de venir me chercher en brancard, ils sont venus me chercher en fauteuil!! Alors j'ai du expliquer à l'infirmière comment me lever... Elle m'aida, et je descendis en radiologie en fauteuil. Le kiné quand il vit ça se mit en colère, il n'était pas prévu que je descende en fauteuil!! Surtout que mon dos me faisait mal et que j'avais du mal à tenir même assise dans un fauteuil...

De plus la gibosité que j'avais, avait été "rabotée". Des bouts de côtes me furent enlevées, broyées et mises sur l'appareillage pour fixer le métal. D'où l'autotransfusion, afin que l'auto-grèfe d'os prenne... Bref, quand je respirais normalement, la douleur ne se faisait pas sentir, mais c'est quand je toussais, où alors quand je riais que ça me faisait mal, comme une fracture des côtes...

Au bout d'un jour je pus me lever toute seule et le kiné me faisait déambuler dans le couloir et au bout de une semaine et demie après l'opération, je pus rentrer chez moi...

Je fus opérée le 5 Septembre 2000 et c'est le 25 Septembre 2000 que je fis ma rentrée à l'école soit 20 jours à peine après mon opération, ce qui implique de porter un cartable, de rester assise sur une chaise et surtout d'éprouver de la douleur!! Mais en fait qu'est-ce qui a motivé un retour si précoce à l'école?? Un voyage en Allemagne avec la chorale de l'école...

La motivation est quelque chose qui permet de se remettre rapidement, mais il est bon de pouvoir en parler avec sa famille et ses amis, mais il est à noter que les amis que l'on a à cet âge ne sont pas tous de vrais amis, et il est à noter que le choc psychologique d'une telle opération peut requérir l'aide d'un psy... Je le dis dans le sens où mes amies à qui 'avais demandé de me garder une place à côté d'elles n'avaient rien fait de ce qu'elles avaient promis, elles me disaient qu'elles en avaient marre que je leur parle, et leur rabache la même chose... Et en plus ma petite soeur et meilleure amie était partie en internat ce qui fit que je me retrouvai seule à la maison avec mes parents avec lesquels je ne pouvais pas trop parler... J'en parlais avec le kiné qui me faisait de la kiné respiratoire... Mais c'est tout...

Alors j'ai commencé à déprimer... Mauvaises notes suite à mon absence... Et trahison de mes amies... PAs évident à gérer, mais tout compte fait, c'est la volonté de leur prouver qu'elles ne me méritaient pas, et que j'étais la meilleure!!

Je viens d'achever un Master 2 en Commerce International avec les anciens pays soviétiques... J'ai effectué un voyage d'un an en Allemagne après mon Bac, 2 3 voyages en Roumanie, dont un pour mon stage de fin d'études, 1 voyage en Scandinavie!! Et là, si tout se passe bien je vais commencer à travailler en Allemagne dès Janvier!!

Ce que mes profs ont retenu de moi, c'est ma volonté, ma persévérance et surtout mon courage!! Et ça je le dois à mon expérience que je viens de décrire. C'est en cela que je dis que l'opération n'est pas une fatalité!! Savoir rebondir, même si c'est douloureux, de toutes façons, c'est pas la fin du monde, il faut simplement du temps et même si on pense que c'est long, j'ai l'impression que le 5 Septembre 2000 était hier, mais que depuis ce moment là, une éternité s'est écoulée... Et je suis fière d'être ce que je suis maintenant, parce que même si j'ai une grande part de souffrance en moi, je sais que ce qui ne me tue pas me rend plus forte!! Et des fois, quand je perd confiance ou que je manque de courage, je repense à cet épisode de ma vie et je me dis que je fais un gros "fuck" (pardonnez moi cette expression, mais c'est l'image) et je continue toujours plus loin, je repousse sans cesse mes limites et c'est grâce à ça!!

Je vais bien maintenant, des fois j'ai mal au dos, mais c'est quand je suis fatiguée... Et tout va bien!!

Je vous souhaite une bonne journée et merci de votre lecture, c'est long je sais, mais le détail est plus important que l'on ne peut le croire!!

Anne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: présentation oblige de peille1   

Revenir en haut Aller en bas
 
présentation oblige de peille1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Critère représentation individus [ACP]
» Art pariétal et représentation astronomique.
» La Présentation de Jésus au Temple, Saint Théophane Vénard, commentaire du jour "Syméon prit l'enfant..."
» Ma présentation
» Policopié des 6 variables de la représentation cartographique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Association Scoliose France :: Bienvenue :: Votre témoignage nous intéresse ...-
Sauter vers: